Lors de son 6e Gala de reconnaissance La Chambre de commerce du Grand Shédiac honore ses membres

Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel; Denis Landry, président de Centre-ville Shédiac Downtown; Eugene Brydges, Entrepreneur émergent; Yves Frenette, Entrepreneur dans le centre-ville; James McKenna, Entrepreneur de l’année; Judson Cassidy, président de l’Organisme de l’année et Ron Cormier, président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. (Photo : Studio Sormany)

Claire Lanteigne

Lors de son 6e Gala de reconnaissance, la Chambre de commerce du Grand Shédiac a remis son prix Entreprise de l’année à Glenwood Kitchen. Ce prix vise à reconnaître une entreprise qui contribue à la création d’emplois dans la région, qui est un modèle pour la communauté d’affaires et qui démontre un engagement envers la communauté.

En acceptant son prix, James McKenna a raconté comment son père l’avait laissé à la porte de l’entreprise qu’il venait d’acheter, il y a 15 ans, alors qu’il n’avait aucune expérience pertinente. «Il avait confiance en moi, a-t-il dit, et moi j’ai fait confiance aux gens autour de moi.» Il a souligné la qualité du travail qui se fait dans l’entreprise par des employés qui donnent leur 100%. «C’est comme une famille chez-nous, a-t-il ajouté, alors qu’on y retrouve plusieurs membres de mêmes familles qui y travaillent et qui sont fiers de ce que l’on produit. Nous devons être la seule entreprise qui ferme ses portes le vendredi après-midi pour aller jouer au hockey, a-t-il conclut. Je suis très fier de mes employés.»

Glenwood Kitchen compte plus de 100 employés, dont 64% y sont depuis dix ans et plus. L’entreprise de 80 000 pieds carrés continue de grandir avec 50 détaillants qui vendent ses produits.

Le prix Entrepreneur émergent de l’année a été remis à Eugene Brydges, de Shédiac Home Hardware, qui a connu au cours de la dernière année une importante expansion de son commerce. Ce prix est remis annuellement à un entrepreneur qui démontre de l’innovation et du leadership dans son entreprise.

  1. Brydges a acheté le commerce en 2015 et il l’a tout rénové en l’agrandissant à 15 000 pieds carrés. Il s’est dit honoré de cet honneur et a remercié ses employés et les clients qui l’appuient.

Le Vestiaire Saint-Joseph Inc., qui vient en aide aux gens et aux démunis de la région, a reçu le prix Organisme de l’année. Cette reconnaissance est remise annuellement à un.e citoyen.ne ou organisme qui a su se démarquer dans la communauté.

En acceptant le prix, Judson Cassidy, président du conseil d’administration, a indiqué que c’était un honneur de recevoir cette reconnaissance. «Je remercié les employés et les bénévoles ainsi que les gens de la communauté qui croient dans la mission du Vestiaire, ainsi que les partenaires et les commerces qui donnent afin que nous puissions poursuivre notre travail.» Il a aussi remercié les fondatrices qui ont eu le courage de créer cette institution qui fait toute une différence dans la communauté.

Centre-Ville Shédiac Downtown inc. a reconnu Yves Frenette, de la Maison Funéraire Frenette, en tant qu’entrepreneur dans le centre-ville de Shédiac, où il opère son entreprise depuis plusieurs années. Dans un discours, M. Frenette a accepté le prix avec fierté et pour lui «c’est un privilège de servir sa communauté dans des temps difficiles. C’est difficile de séparer l’entrepreneur de l’entreprise car nous ne faisons qu’un», a-t-il dit.

Chambre de commerce dynamique

Victor Boudreau, député de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé a souligné l’impact important du dynamisme de la Chambre de commerce dans la région.

Le président de l’organisme, Ron Cormier l’a remercié pour tout ce qu’il a fait pour la région et pour la province. En épelant son prénom, il a souligné sa Vigilance, son Intelligence, son esprit Charitable, sa Tenacité, son Optimisme et sa Retraite de la politique. Il lui a souhaité bonne chance dans ses projets futurs.

Monsieur Cormier a également parlé du travail de l’organisme qui apporte des programmes pour répondre aux besoins de la ville. «C’est une Chambre de commerce très occupée, a-t-il dit, et nous avons plusieurs dossiers en marche, dont celui de l’immigration.

«Le gros dossier est sans contredit celui de la plage Parlee, a-t-il ajouté. Elle est et sera toujours une partie importante de notre économie. La province a investi trois millions$ et même si on ne le voit pas toujours, il y a du travail qui se fait pour remédier à la situation. Le ministre Rousselle va venir donner un compte-rendu de la situation à la mi-mars. Il faut établir une stratégie afin de rebâtir la confiance qu’on a perdue et il faut tous être des ambassadeurs. Je vous mets au défi de parler de ce qui se fait à la plage Parlee et nous avons une responsabilité morale de nous assurer que ça va donner quelque chose pour demain», a-t-il conclut.