Présentation du maire de Shediac – 2017

Télécharger la présentation en format PDF

Nous reconnaissons dans l’ordre habituel : Denis Landry, président de Centre-ville Shédiac Downtown; Marc Léger, président du Club Rotary de Shédiac; Jacques LeBlanc, maire de Shédiac et Ron Cormier, président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. (Photo : C. Lanteigne)

Nous reconnaissons dans l’ordre habituel : Denis Landry, président de Centre-ville Shédiac Downtown; Marc Léger, président du Club Rotary de Shédiac; Jacques LeBlanc, maire de Shédiac et Ron Cormier, président de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. (Photo : C. Lanteigne)

Hélène Le Pennec, LE MONITEUR ACADIEN

Le mercredi 1er février, au Centre multifonctionnel de Shédiac l’heure était au bilan et aux projections pour le maire de la ville Jacques LeBlanc et son conseil. Réunis dans le cadre d’un 5 à 7 organisé par La Chambre de commerce du Grand Shédiac en collaboration avec le Club Rotary de Shédiac, Jacques LeBlanc, conférencier invité, présenta les projets en cours et à venir pour 2017 et 2018.

Tout au long de son discours le dynamisme et la force d’action du maire et de son conseil se fait sentir. Le bilan de 2016 est pour lui «exceptionnel puisque la municipalité a été capable d’améliorer ses installations et de payer sa dette sans aller puiser dans les emprunts, avec de plus un taux d’imposition qui reste inchangé depuis plus de 16 ans». C’est en effet grâce à des subventions, aux investisseurs et autres partenariats que la ville réussit à croitre sans pour autant alourdir sa dette.

Ville active, attrayante, avec ses 350 000 touristes au Parc Rotary en 2016, la ville attire un grand nombre de visiteurs chaque année (600 autobus se sont rendus en 2016 au homard géant) «mais nous devons réussir à les garder plus longtemps dans notre ville, une journée suffirait», nous dit Jacques LeBlanc. Pour cela des projets importants sont prévus en 2017 et 2018. L’objectif principal est de poursuivre la revalorisation et l’embellissement du centre ville et de la rue Main qui est d’après le maire «le coeur de la municipalité». Plus de verdure, de nouvelles enseignes, des passages pour piétons et des trottoirs sécurisés, autant d’aménagements qui viendront revitaliser le centre ville et offrir aux cito-yens et aux visiteurs un cadre de vie moderne et agréable. Il est de plus important pour le maire de la ville de «maintenir la compétitivité de la municipalité» et ainsi attirer de nouveaux visiteurs mais aussi, de nouvelles familles qui souhaiteraient s’y installer.

En effet, il est une réalité dans le discours du maire, Shédiac est «une ville vibrante et en pleine croissance». Au-delà de son intérêt touristique reconnu, la volonté est aussi de désormais «mettre l’emphase sur une ville à destination des citoyens, avec une arrivée grandissante de nouvelles familles, Shédiac est une ville où il fait bon vivre».

Dans les projets réalisés en 2016, une des fiertés de la ville est aussi certainement le parc Pascal Poirier où de nombreux travaux de revalorisation ont été effectués tout au long de l’année 2016, pour un coût de 1.1 million de dollars. Ce parc accueille de nombreux événements, été comme hiver.

L’année 2016 c’est aussi la mise en valeur et l’allongement des pistes cyclables de la ville (au total 10km de sentier), la cons-truction de terrains de pic-kleball (les seuls véritables terrains dans la région), l’investissement dans de nouvelles décorations d’hiver, ou encore l’installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques en partenariat avec Énergie NB. Un des projets entamés en 2016 et à se poursuivre en 2017 est la construction d’un garage municipal, «bâtisse importante» qui aura pour objectif de venir soutenir les équipes en stockant un grand nombre d’équipements.

Cette nouvelle année débutée, place à de nouveaux projets pour la ville qui souhaite améliorer le cadre de vie de ses citoyens. Outre les travaux prévus dans le centre ville, 2017 est aussi l’année du développement écologique de la ville avec l’étude du projet Net O Energy, ou la mise en place d’un réseau électrique intelligent. «C’est un projet écologique que nous souhaitons étu-dier. Dans un virage technologique il est important de voir si la ville peut faire une différence et décroitre sa consommation en énergie. Nous devons nous concentrer sur ces projets d’avenir», explique le maire. «Shédiac est une marque de commerce et nous pouvons l’améliorer en travaillant ensemble», rajoute-t-il.

Cette année se veut aussi tournée vers les citoyens de la ville avec en mai 2017 la journée portes ouvertes dans tous les services municipaux, «l’importance est à la transparence et à la communication dans les projets», dit Jacques LeBlanc, «nous devons ainsi laisser la chance aux citoyens de nous poser toutes les questions qu’ils souhaitent et d’accéder à nos services».

De nombreux événements se dérouleront aussi tout au long de l’année comme l’ouverture de l’ancienne gare transformée en musée (printemps 2017) ou encore le Festival d’automne du 29 septembre au 1er octobre 2017.
La volonté du maire et de son conseil est de faire de Shédiac «une municipalité quatre saisons, active tout au long de l’année avec à chaque mois son activité communautaire».

Shédiac, ville tournée vers l’avenir souhaite faire une place aux nouveaux investisseurs potentiels afin de permettre la poursuite de l’embellissement et de la valorisation de l’ensemble de la commune. «La Ville de Shédiac est un bijou à découvrir», nous dit Jacques LeBlanc, «nous devons travailler ensemble, solution gagnante pour tous».